MILF #4 – Monthey International & Local Festival


SAMEDI 02 FEVRIER, PORTES 20h, CHF 15


« A Monthey, on peut pécho des MILF, elles sont plus jeunes que toi. »
– Kevin, 19 ans

Pour le cinquième anniversaire du Kremlin, on vous a concocté un MILF sur une soirée, plus serré pour plus de plaisir. Au programme : film érotomane, concert-performance et Dj pour finir la nuit en chassant la cougar.

SuperVixens, Russ Meyer, 1975, USA, vo
(comédie érotique mammaire)
Clint Ramsey, pompiste, a l’habitude de se disputer avec sa femme SuperAngel. Le jour où celle-ci est assassinée, tout accuse Clint. Obligé de s’enfuir, il rencontrera durant son voyage un jeune couple libertin, un vieux fermier marié à une Autrichienne et une femme noire avec qui il aura un flirt. Après plusieurs péripéties, Clint arrive dans une station d’essence tenue par une femme nommée « SuperVixen » dont il tombe amoureux.
Russ Meyer, le pape du nudies des 70’s, accouche ici de son film le plus improbable, entre romantique absurde et Tex Avery érotique, chaud, sale et humide sous LSD.

Jean-Louis Costes (F) – Concert performance
A plus de 60 ans, Jean-Louis Costes n’a rien perdu de sa rage. L’icône de l’underground trash parisien a peut-être laissé derrière lui ses opéra-socio-porno, à la nudité agressive et frontale, ses textes ont toujours la fureur et l’engagement des premiers jours. Jean-Louis Costes, c’est le cri des marginaux, les hurlements des laissés sur le côté. Bref, Jean-Louis Costes, c’est le cinglé caché au fond de chacun étalé au grand jour et ça fait un bien fou.